Carnegie Symposium

Histoire

Encouragé par le succès de ses fondations aux Etats-Unis et en Europe occidentale, Andrew Carnegie décida d’inclure la Suisse dans son cercle de bénéficiaires. Le 22 mars 1911, il adressa une lettre au Président de la Confédération, Marc-Emile Ruchet. où l’on pouvait lire notamment : « Nous vivons une époque héroïque. L’industrialisation engendre les héros de la paix. Il n’est presque pas de jour qui passe sans que l’une ou l’autre de nos fondations ne prenne connaissance d’actions courageuses… »

geschichte

Une lettre au Président de la Confédération accompagnée d’un montant généreux:

Une somme de 130 000 dollars fut mise à disposition du Conseil fédéral afin de créer la Fondation Carnegie. Celle-ci devait récompenser les sauveteurs méritants (hommes ou femmes). Cette somme représentait à l’époque environ
650 000 francs suisses.

La Fondation Carnegie pour les sauveteurs

Le Conseil fédéral accepta ce don. Par un arrêté fédéral daté du 28 avril 1911, il décida de la création de la Fondation. Celle-ci vit le jour en même temps que le nouveau Code civil, soit le 1er janvier 1912.

Les organes de la Fondation

a) le Conseil de Fondation
b) la Commission de gestion (CdG-C)
c) l’organe de révision
d) la Direction opérationnelle

En accord avec les statuts du 9 septembre 2008, le Conseil de fondation est composé au moins de trois personnes physiques et/ou juridiques.

Fonds destinés à récompenser les héros

Il existe (ou existait) des « Carnegie Hero Trust Funds » dans les pays suivants:

fonds